Article La Cristallothérapie - www.suishoreikido.org

La Cristallothérapie

4.9
(119)

La Cristallothérapie est l’Art d’œuvrer avec les Cristaux (de Quartz généralement mais pas que), dans le cadre de la Thérapie bioénergétique.

SOMMAIRE DES CONTENUS Masquer
1. La Cristallothérapie est l’Art d’œuvrer avec les Cristaux (de Quartz généralement mais pas que), dans le cadre de la Thérapie bioénergétique.

Bien que peu connue de nos jours, la Cristallothérapie est une connaissance très ancienne. Elle est l’apanage des Guérisseurs, « Chamanes » et « Hommes-Médecine » de diverses cultures et traditions.

La Cristallothérapie et la Lithothérapie sont deux voies très proches l’une de l’autre, bien qu’il y ait des différences entre elles.

Depuis des millénaires les Cristaux et les Minéraux ont été utilisés pour atteindre le même objectif qu’ont les Thérapies bioénergétiques. Celles-ci visent à rétablir l’équilibre et l’harmonie holistiques et multidimensionnels de l’Être. Leur but est autant de restaurer des états de santé et de bien-être, que d’accompagner le Développement personnel. Par le terme Développement personnel, on entend celui des capacités humaines et spirituelles, et des compétences.

Aujourd’hui, la Lithothérapie est l’expression de ces pratiques la plus connue.

Ceci vient du fait qu’elle est peut-être plus accessible. En effet, il y a à ce sujet plus de connaissances répertoriées et diffusées. Pourtant, l’utilisation des Cristaux pour leurs propriétés singulières, est connue dans la plupart des cultures antiques, sur tous les Continents. Parmi ces cultures, on peut citer celles d’Amérique, d’Afrique, d’Australie, d’Océanie et d’Orient. Elles ont influencé la culture ésotérique de occidentale.

Ainsi, les Savoirs antiques de l’Égypte, de la Grèce, de la Perse, de l’Empire Ottoman, de l’Inde, du Tibet et de la Chine ont énormément influencé l’Alchimie (« Al-Kīmiyā » – الكيمياء – en Arabe), qui est arrivée en Europe, l’Occident latin, au Moyen âge.

Sainte Hildegarde apporta le conséquent héritage de la Lithothérapie.

Sainte Hildegarde de Bingen (1098-1179) a laissé un important héritage de ses connaissances et pratiques, sur lesquels se sont construits la Lithothérapie telle qu’on la connait depuis. Cet héritage est très représentatif des Savoirs des Guérisseurs du Moyen Âge.

Elle entra au couvent à l’âge de 8 ans, prononça ses vœux à 11 ans puis devint abbesse. Femme exceptionnelle, elle eu une grande influence sur les puissants. Elle était connue pour ses compétences et connaissances médicales, impliquant l’usage des plantes médicinales, des pierres précieuses, et des énergies astrologiques.

Hildegarde de Bingen écrivit deux traités scientifiques, dont un sur la Médecine et l’autre sur l’Histoire Naturelle. Ces deux ouvrages, regroupés en une encyclopédie (« Physica I et II – le Livre des Subtilités des Créatures Divines« ), décrivent les caractéristiques des Éléments et des Créatures. Elle y consacre vingt-six chapitres aux soins avec les pierres précieuses et pierres semi-précieuses, en détaillant les nombreuses vertus et pouvoirs contenus dans les minéraux.

Dans ces deux ouvrages, Hildegarde décrit le monde et le cosmos, les animaux, les plantes, les pierres et minéraux, et s’intéresse particulièrement aux propriétés thérapeutiques des plantes et des pierres.

Par contre, en ce qui concerne la Cristallothérapie, il n’y a pas eu de divulgation semblable.

L’usage des Cristaux de Quartz est resté dans le secret des pratiques des Guérisseurs.

Le Savoir des Anciens

La Cristallothérapie est une science très ancienne, se référant aux civilisations des Anciens ; comme celle de l’Atlantide, qui fut très avancée, puis s’effondra par la corruption de l’intégrité lumineuse de l’Être. Leur technologie était bâtie sur les énergies du Cristal, de la Vibration, de la Radiation, de la Lumière et du Son. Elle fut l’instrument de leur chute, par l’abus et la décadence que les Atlantes générèrent. La cause de cette décadence fut l’inversion des Valeurs du Vivant, et l’utilisation pervertie de cette technologie avancée qui en résulta.

Suite à cela, les mémoires de ces connaissances avancées se transmirent de façon discrète ou secrète. Elles furent léguées de différentes manières, en certains endroits de la Mère Terre (dont l’Amérique et le Tibet). Les êtres humains les plus lumineux et au cœur pur, ont bénéficié de cette exclusivité. Cette précaution avait pour but de préserver cet héritage contre tout autre abus et mauvais usage.

Le Cristal, peut être de Quartz clair (ou « Cristal de Roche » dont l’usage est le plus polyvalent), ou de la « famille » des Quartz (Améthyste, Amétrine, Citrine, Quartz fumé, Quartz rose, Prasiolite), ou d’autres gemmes (généralement taillés, sauf pour quelques uns comme la Tourmaline). Son utilisation implique d’autres Savoirs que ceux de la Lithothérapie (usage des Pierres précieuses et semi-précieuses, et des Minéraux). C’est nécessaire afin de pour pouvoir l’utiliser en consciente et de façon responsable. Cela résulte des Propriétés du Cristal, qui ne s’arrêtent pas à ses aspects chimiques, vibratoires et chromatiques.

Article La Cristallothérapie - 
www.suishoreikido.org
Cristaux bruts (non taillés), de gauche à droite : Améthyste, Quartz clairs, Quartz fumés du Mont-Blanc. ©Suishō Reikidō®
Cristaux naturels ou bruts (non taillés), de gauche à droite : Améthyste, Quartz clairs, Quartz fumés du Mont-Blanc. ©Suishō Reikidō®

Par sa structure cristalline singulière, les propriétés et capacités du Cristal en tant que « Maître Guérisseur » sont en effet augmentées.

Les compétences nécessaires à son utilisation -afin qu’elle soit bénéfique- sont plus exigeantes.

Car il déploie une grande puissance curative et transformatrice, par la transmutation vibratoire qu’il permet. Ainsi, il peut aussi bien créer des déséquilibres voire des micro-lésions (autant dans les corps subtils que dans les tissus organiques), s’il est utilisé dans l’ignorance de ses capacités effectives.

Ainsi, tout le monde ne peut pas recevoir l’énergie de n’importe quel Cristal.

Une adaptation entre la puissance du Cristal ou le temps très précis de son usage, et les capacités énergétiques des receveurs(ses) est nécessaire.

Au Japon, dans le Reikihō et le Budō, on distingue les êtres humains « Yowaki » (« au Ki faible ») et « Tsuyoki » (« au Ki fort »). Il est alors important de pouvoir faire cette distinction en Cristallothérapie. De fait, une énergie cristalline trop forte par rapport à nos capacités bioénergétiques effectives, épuise nos corps physique et subtils au lieu de les renforcer.

Dans le cadre de la Thérapie bioénergétique, le Cristal reste donc l’instrument d’un thérapeute expérimenté en la matière.

Il existe de nombreuses méthodes et techniques pour œuvrer avec les Cristaux de Quartz, tant pour la Thérapie bioénergétique que pour le Développement personnel.

Les Propriétés des Cristaux de Quartz

Les cristaux de quartz sont à la fois des activateurs, des conducteurs et des amplificateurs, des émetteurs et des récepteurs d’énergie et d’information, ainsi que de réelles « banques de données » dont les mémoires sont millénaires. Ce sont de merveilleux compagnons de vie, avec lesquels on peut avoir de multiples interactions.

Des êtres-vivants à part entière.

On a malheureusement coutume de penser que la vie n’existe que dans les règnes humain, animal et végétal. On omet alors les autres règnes de la Nature, comme celui du Minéral.
Pourtant, si tout est vibration, tout est Vie.
C’est une évidence pour le « chamane » ou « homme-médecine », comme pour le thérapeute holistique, l’animiste ou le scientifique « à vision quantique ».

La diversité des créatures et des formes de vie de la Création est infinie. Nous ne pouvons pas en avoir une connaissance complète. Au cours de l’Évolution et déjà durant le temps d’une vie humaine, des espèces disparaissent et de nouvelles apparaissent sans cesse dans les règnes du Vivant.

Une sagesse qui égale leur durée de vie et leur niveau vibratoire.

Les minéraux sont aussi des êtres-vivants qui vibrent sur des fréquences dont les ondes sont longues et lentes.
Une des différences majeures entre les règnes humain, animal, végétal et minéral se situe simplement dans la différence de durée temporelle et de rythme. Cette durée est liée à leurs harmoniques ou tonalités galactiques et cycles de fréquences vibratoires.
L’échelle du temps est effectivement très différente pour chacun d’eux. Par exemple, pour l’animal on compte généralement son âge en années. Pour l’homme on compte en décennies. Alors que pour un minéral on peut compter en millénaires et en millions d’années.

En outre, ce qui caractérise généralement la vie à nos yeux, c’est le mouvement. Et il est évident que l’on ne peut que sous certaines conditions percevoir le mouvement évolutif d’un minéral.
On peut voir par exemple leurs légers changements de couleurs, de luminosité ou de texture sur les années et les décennies, en utilisant des repaires visuels comme des photographies.
On peut aussi faire l’expérience de la cristallisation d’une solution d’alun, pour observer un processus de croissance cristalline accéléré et on ne peut plus simplifié dans les moyens à mettre en œuvre (ce qui n’est pas le cas pour les minéraux non solubles à l’eau dont la dureté est beaucoup plus grande -de 7 sur l’échelle de Mohs pour un Quartz, qui va jusqu’à 10 pour un Diamant-).

De véritables banques de données.

Les cristaux de quartz sont programmables.

Ils peuvent mémoriser des informations, car c’est une des propriété même du quartz (Silicium). Les cristaux liquides trouvent par exemple leur application technologique dans les écrans LCD et dans le domaine de l’informatique.

Libérateurs des blocages bioénergétiques

Ils sont des activateurs des flux bioénergétiques et débloquent parfaitement les « nœuds » énergétiques. Leur structure, lorsqu’elle est stimulée ou éveillée, attire et émet (conduit) automatiquement un afflux de Reiki en le concentrant et en l’amplifiant.
Ils sont « connectés directement à La Source » de manière naturelle, automatique et permanente, et ils sont en capacité de « forcer le passage » de l’énergie vitale (Reiki ou Ki) afin d’en libérer et optimiser l’afflux.

Transmutateurs et régulateurs bioénergétiques.

Le cristal de roche génère une énergie électromagnétique (comme la nôtre) et transmute l’électricité statique liée au stress.
Pour activer ses propriétés piézoélectriques, il suffit de le frictionner.
Il agit sur les plans vibratoires en accord avec les besoins énergétiques spécifiques de la personne en quête de mieux-être ou de développement personnel, de la même façon que le Reiki.
Car ce sont le corps physique et les champs auriques du(de la) receveur(se) qui « demandent » et « prennent » l’énergie qui leur est nécessaire.

Cependant, le Cristal conduit l’énergie en fonction de ses capacités singulières et inhérentes. D’où la nécessité de ne pas utiliser improprement la « fonction et capacité de forçage de l’énergie » propre au Cristal. Cela peut se produire lorsqu’on ne sait pas adapter les capacités du Cristal aux capacités du(de la) receveur(se). On obtient alors le même effet que lorsqu’on fait passer un courant électrique trop fort dans une ampoule de faible capacité.
Les Cristaux de Quartz sont, comme le Reikidoka, des « canalisateurs de Reiki ». Mais seul le Reikidoka peut « doser » son afflux de Reiki ou Ki.

Description plus détaillée des Cristaux bruts en photo ci-dessus :

Article La Cristallothérapie - 
www.suishoreikido.org
Sceptre d'Améthyste avec quelques inclusions d'Hématite. ©Suishō Reikidō®
1- Sceptre d’Améthyste avec quelques inclusions d’Hématite. ©Suishō Reikidō®
Article La Cristallothérapie - 
www.suishoreikido.org
Cristal de Quartz clair avec quelques inclusions d'Hématite. ©Suishō Reikidō®
2- Cristal de Quartz clair avec quelques inclusions d’Hématite. ©Suishō Reikidō®
Article La Cristallothérapie - 
www.suishoreikido.org
Cristal de Quartz fumé bi-terminé du Mt-Blanc. ©Suishō Reikidō®
3- Cristal de Quartz fumé bi-terminé du Mt-Blanc. ©Suishō Reikidō®
Article La Cristallothérapie - 
www.suishoreikido.org
Cristal de Quartz fumé "Morion" du Mt-Blanc avec inclusion de Chlorite. ©Suishō Reikidō®
4- Cristal de Quartz fumé « Morion » du Mt-Blanc avec inclusion de Chlorite. ©Suishō Reikidō®

La Cristallothérapie et Reikihō : la Voie du Suishō Reikihō

Lien entre Cristal, Reiki et Eau, les bases du Suishō Reikidō® Hōshiki.

Cette similitude et accord naturel entre le Reikidoka et le Cristal, dans le fait de canaliser le Reiki, m’a amené très rapidement à unir mes pratiques de « Développement et utilisation consciente du Ki / Reiki » (« Kijutsu » : « Art du Ki » ) avec l’utilisation du Cristal de Roche (en premier lieu, puis ensuite avec les minéraux). Ainsi, en 1990 est né le Suishō Reikidō®.

Les travaux de Usui Sensē.

Usui Mikao Sensē (1865-1926) avait commencé à développer un dispositif de traitement distant avec les cristaux vers 1925/1926. Mais il n’a pas eu le temps de pousser ses recherches assez loin et de laisser des traces de ses travaux à ce sujet.
Usui Sensē avaient regroupés les prémisses de cette technique en quelques notes et schémas. Seuls quelques uns de ses élèves avaient eu l’occasion de les voir, au Dōjō en 1926. Mais ces notes brèves ont été perdu.
Il chargeait aussi des boules de Cristal de Roche en Reiki. Il les confiait ensuite à ses élèves pour qu’ils les utilisent en apposition lors des traitements thérapeutiques. Ce sont les témoignages de ses derniers élèves, qui ont permis d’être informé de ses recherches à ce sujet.

Les compétences du Cristallothérapeute.

Utiliser les Cristaux dans le Reikihō est donc une évidence. Certes, mais elle implique l’acquisition des compétences absolument basiques et fondamentales :

  • du Reikihō, en sachant se centrer effectivement et de façon stable au « point ou temps zéro », afin de canaliser le Reiki -Pure Lumière de l’Énergie Cosmique- et rien d’autre (tel que des énergies de l’Astral , voire adjointes aux énergie de l’Émotionnel et du Mental du praticien) ;
  • et de la Cristallothérapie, en sachant :
    • comment tenir et placer un Cristal (sens de rotation naturel des forces énergétiques -vortex- des mains et du Cristal),
    • mesurer les états et niveaux de fréquences vibratoires du Cristal et des receveurs(ses),
    • et définir les temps et zones d’application adaptés et pertinents sur les corps physiques et subtils des receveurs(ses).

Les effets et contenus d’une séance de Cristallothérapie.

Les effets de la Cristallothérapie+Reikihō (« Suishō Chiryō Hō » ou « Suishō Reikihō« ) se font ressentir immédiatement. Les séances induisent un état de profonde relaxation et assez souvent d’endormissement. Elles génèrent un relâchement et une libération du stress et des tensions énergétiques. Ces tensions se retrouvent autant aux niveaux physique, que mental et émotionnel. Généralement, la nuit de sommeil qui suit une séance est très réparatrice. Car le Reiki agit activement durant la séance, et par inertie après la séance, durant plusieurs heures ; voire plusieurs jours, semaines ou mois, suivant les receveurs(ses).

Une séance de Suishō Reikihō, qu’elle soit faite en présentiel ou à distance (« Enkaku Suishō Reikihō » ou « Enkaku Suishō Chiryō Hō« ), dure souvent moins longtemps qu’une séance de Reikihō « classique ». Ceci, du fait de l’augmentation et de l’accélération de canalisation du flux de Reiki qu’engendre le Cristal. Elle dure entre environ 30 minutes à 45 minutes le plus souvent ; bien que suivant l’état du(de la) receveur(se), cette durée puisse aller jusqu’à 1 heure voire 1 heure 30, et très exceptionnellement jusqu’à 2 heures.

Les séances en présentiel et à distance.

Que la séance soit réalisée en présentiel ou à distance ne change rien au niveau des effets de la séances. Ils restent identiques tant qualitativement que quantitativement. Ce qui peut varier, c’est seulement le ressenti des receveurs(ses), suivant leur sensibilité à sentir les énergies subtiles (Cf. « Questions les plus fréquentes »).

Avant et après le traitement, un bilan bioénergétique permet de mesurer les résultats de la séance, concernant :

  1. – la qualité de la purification ou libération des blocages ou freins de l’afflux de Reiki,
  2. – l’effectivité du réalignement des Chakras principaux (dans l’axe vertébral),
  3. – l’état de la ré-harmonisation ou ré-homogénéisation de l’activité des Chakras, et des corps physique et subtils,
  4. – la stabilité du ré-équilibrage de l’afflux du Reiki dans l’ensemble du corps physique et des corps subtils.

Si vous souhaitez bénéficier :

je vous invite à visiter la page Services du Suishō Reikidō® et utiliser le formulaire de contact.

Article La Cristallothérapie - www.suishoreikido.org
Cristal de Quartz clair "Lémurien" que j'ai nommé "Tsunami". ©Suishō Reikidō®
Cristal naturel (brut) de Quartz clair « Lémurien » que j’ai nommé « Tsunami ». ©Suishō Reikidō®

**********

→ Rejoindre le Canal Telegram : https://t.me/suishoreikido

※ Tu peux partager cet article, à condition qu’il ne soit pas modifié, et d’en mentionner :

  1. le copyright et sa source (©Franck Cohendet),
  2. la marque (Suishō Reikidō®),
  3. et l’hyperlien ou URL du Site Internet (https://suishoreikido.org).

Merci.

© Franck Cohendet / Suishō Reikidō® Février 2022 – Morlaàs, Pyrénées-Atlantiques, France

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 4.9 / 5. Vote count: 119

No votes so far! Be the first to rate this post.

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *