Le Changement, réalité intemporelle de l’Instant

5
(122)

Article en lien avec la Newsletter #005 de Janvier 2023 « Le Changement, réalité intemporelle de l’Instant ».

Le Changement, ses enjeux et les peurs qu’il stimule

Les temps sont au Changement, c’est inéluctable et de plus en plus évident pour tout le monde. Le Changement fait partie de la « Mécanique quantique » du Cosmos et de Ses Lois de Vie. Le Changement Est La Vie.

Le Changement, réalité intemporelle de l'Instant / Le Changement, ses enjeux et les peurs qu'il stimule - Blog Suishō Reikidō® - Franck Cohendet - https://suishoreikido.org/le-changement-realite-intemporelle-de-linstant
Le Changement, réalité intemporelle de l’Instant

Au-delà des faits extérieurs, les sensations et ressentis

2023, qui a maintenant commencé, vibre fortement le Changement. Beaucoup sentent que « quelque chose se prépare ». D’autres pressentent plus clairement, ou avec plus de force et conviction, que le monde, les pôles, les systèmes et institutions en place, et que leur propre vie, vont « basculer ».

Chacun(e) à son niveau de capacités et de compréhension, reçoit la « descente » de la Conscience du Soi reliée au Tout ; parmi ceux qui y sont ouverts. Ceux qui y résistent encore vivent de plus en plus d’inconfort dans la souffrance de l’enfer intérieur. Cette souffrance se manifeste même dans les maux du corps. Car ils sont ses mots exprimant les maux du Cœur, de l’Âme ou du Soi.

Par cette « descente de la Lumière de la Conscience » et de sagesse qui vient avec, jusque dans notre véhicule de matière, une « montée en fréquence vibratoire et en niveau de conscience » se produit.

Les derniers résidus des « Nœuds karmiques » non résolus remontent aussi en surface, pour être conscientisés. Les restes de points obscurs ne peuvent plus résider en nous, dans notre « temple naturel » réinvesti avec puissance par la Lumière de l’Amour.

Les effets du Changement, souffrance ou bénédiction ?

Les états de tristesse en transit

Certes, cela génère des états de tristesse, auxquels s’ajoute aussi la tristesse de l’inconscient collectif. Car tous les êtres humains traversent la même épreuve de « mise en lumière ».

Lorsqu’on identifie les causes de cette tristesse en notre parcours de vie, accepter de les observer avec détachement, se pardonner et pardonner toutes les parties prenantes, permet à ce passé de partir en paix. Lorsqu’on n’identifie pas les causes en nous, alors mieux vaut se dire qu’elle ne nous appartient pas, et la laisser passer, en lui accordant notre Compassion.

En fait, la bénédiction de cette nouvelle étape d’épuration-libération des mémoires et expériences du passé individuel et collectif, se situe dans l’enseignement qu’elle nous apporte.

La distinction de ce qui focalise notre énergie

Car une chose est sûre, c’est qu’elle nous amène à être conscients de nos Attachements, et de les distinguer de notre pouvoir de Concentration.

Les Attachements comme notre Concentration focalisent notre énergie.

Mais les Attachements la dispersent dans le passé en le ramenant dans le présent.

Alors que notre Concentration la rassemble avec force sur notre point d’Attention, dans l’Ici et Maintenant, pour construire à chaque instant notre futur.

Les points clés du Développement de nos Capacités humaines, pour cheminer en Paix

Le Changement, réalité intemporelle de l'Instant / Le Changement, ses enjeux et les peurs qu'il stimule - Blog Suishō Reikidō® - Franck Cohendet - https://suishoreikido.org/le-changement-realite-intemporelle-de-linstant
Clarté du Discernement, Non-Attachement, Concentration, libèrent la Pleine Conscience et l’Amour Véritable que Nous Sommes

Attachement et Concentration, résistance ou accord au Changement

La Concentration est puissamment créatrice d’énergie et de bien. Car elle engendre un état d’être en harmonie et résonance avec nous-même −ce que nous sommes vraiment− et le Tout. La Concentration est le fait de simplement être le reflet en conscience de chaque instant, dans l’Ici et Maintenant.

L’Attachement est ce qui nous aspire, nous captive et nous attache. Il nous vole notre énergie créatrice, ainsi que notre liberté d’être. Il nous retient au passé ou à ce qui est encore présent mais qui, sujet à la Loi cosmique du Changement, ne pourra perdurer sans se transformer et évoluer. Ce mouvement de Changement assure l’équilibre en toute chose. Il maintient l’accord avec les Lois de la Vie, pour perpétuer l’Harmonie.

Le Non-Attachement que produit la Concentration dans l’ici et maintenant

La Concentration cultive le Détachement ou Non-Attachement, soit la liberté d’être authentiquement −et non « égotiquement »− soi-même, sans concession, tout en respectant la liberté des autres.

L’Amour véritable est détaché, il ne produit pas d’Attachement comme la plupart le conçoivent.

L’amour attachant n’est pas inconditionnel, mais passionnel. Il est romantique dans le meilleur des cas −bien que très éphémère−, animé par la dépendance compensatrice d’un manque d’Amour. Ou bien il est dominateur dans les cas les moins souhaitables, et il crée plus rapidement de la souffrance.

L’Amour authentique ne peut attacher ni emprisonner les êtres en relation. L’Amour n’est pas un système figé par des interactions générant un attachement, quelles qu’en soient les causes profondes. Ce genre de relation n’est pas de l’Amour, mais toujours un jeu de domination-dépendance plus ou moins implicite.

L’Amour véritable libère et jamais n’attache, il Est dans la fraîcheur du Changement

Au contraire, l’Amour libère les êtres qu’il anime et relie.

Aimer un être dans la vérité, c’est respecter entièrement ce qu’il ou elle Est, ainsi que ses propres choix d’existence et de comportement. Même si son comportement est contraire à nos attentes, dans l’Amour inconditionnel il n’y a pas d’attentes. Chacun(e) est libre de donner et recevoir dans chaque instant de cette relation.

Même si son choix d’existence est de s’éloigner ou de partir, d’une manière ou d’une autre, cela lui appartient. Tout comme il nous appartient de nous éloigner, de partir, ou de rester.

Être ainsi positionné et centré dans l’ici et maintenant, sans attente, dans le discernement du non-attachement, nous libère les uns et les autres. Et cela nous évite de tomber dans le jugement né de l’attachement. La préciosité de l’Instant nous amène ainsi à donner le meilleur de nous-même. C’est-à-dire être en relation par notre être authentique, sans aucun masque psycho-social.

Cet état développe notre clarté d’attention, d’observation et de discernement. L’apprentissage qui en découle naît de notre pleine présence à Soi et à l’Autre. Il s’instaure par notre accord conscient à l’impermanence de l’évolution perpétuelle, et ainsi à la Loi du Changement.

Clarté de l’instant et Attachement à la Connaissance

Différence entre Clarté et Connaissance

La Connaissance résulte d’une somme d’infos acquises et accumulées, tenues pour absolument vérifiées et véridiques.

La Clarté elle, procède de l’observation de Ce Qui Est avec détachement.

Institutionnalisation des Connaissances et Croyances

Dans les temps de Transition profonde, ou de Changement de Paradigme que nous traversons, tout change et se transforme, y compris notre manière de percevoir le monde et la réalité.

Les Connaissances du 19ème siècle, par exemple et concernant la Physique, ont été remises en questions par les découvertes du 20ème siècle de la Métaphysique ou Physique quantique. Pourtant, un seul siècle les sépare. Cette actualisation des Savoirs et Connaissances est une nécessité de tous les temps. La Connaissance est donc un point d’appui figé et éphémère, voué à changer.

Dans le contexte d’évolution permanente de toute la Création, la Connaissance est très vite dépassée et devient obsolète. De plus, on ne s’en aperçoit ou on ne l’accepte pas immédiatement. Chaque nouvelle connaissance doit « faire ses preuves » en allant contre toutes les résistances au changement qu’elle suscite. C’est nécessaire afin qu’elles s’établissent comme de nouvelles vérités, à leur tour, pour le plus grand nombre.

C’est le principe même des Croyances qui nous attachent et nous captivent. Elles s’ancrent en nous par notre propre acceptation de l’attachement à ces croyances. Une Croyance n’est rien d’autre qu’une information qu’on a accepté d’intégrer comme vraie ; alors qu’elle n’a été transmise et reçue qu’en se fondant seulement sur le fait d’y croire.

Pour cette raison, je dis toujours de « ne pas croire ce que je dis », ni de croire « ce que dis le mental ». Mais d’expérimenter et d’éprouver par soi-même la véracité de l’information, avant de l’assimiler.

Clarté et Discernement

Le sain scepticisme de la Clarté nous amène à vérifier l’information qu’on reçoit, avant d’en faire une de nos valeurs.

Le Discernement −et non le jugement− est alors de mise.

La Clarté qu’il produit nous garantit d’être toujours pertinents et lucides.

C’est d’autant plus important dans les situations nouvelles et inconnues telles celles que nous vivons de nos jours, où nos sens eux-mêmes changent leurs capacités et modalités de perception.

Néanmoins, Clarté et Discernements restent tout aussi importants dans les « situations habituelles », comme un positionnement de fond. C’est l’état de conscience « Zanshin », présent dans le Zen, le Budō et le Kyūdō (« Art du Tir à l’Arc » japonais) ; cet instant de vigilance persistant après avoir tiré la flèche vers la cible.

En effet, si notre civilisation traverse de si grandes épreuves « d’actualisation » ou de « remise en conscience » de nos jours, c’est bien parce que nous nous sommes « laissés endormir » par les apparences et la superficialité. Notre Attention et notre Discernement se sont laissés distraire par la « scène de théâtre » illusionniste de notre monde.

Des valeurs sûres, dans la permanence de l’Impermanence

Le Non-Attachement, la Concentration, la Clarté intérieure et le Discernement sont donc des valeurs à intégrer. Ce sont des qualités à développer de façon incontournable, en cette année 2023. L’Humilité de constater que la seule chose que nous sachions, « c’est que nous ne savons rien » en est une autre. Ce sont des « moyens habiles » pour cheminer dans une vie de bonheur authentique, quels que soient les circonstances et parcours de vie.

Pour expliquer les multiples possibilités « d’états de vie » que ces valeurs nous permettent de distinguer en nous, j’ai publié en ce début Janvier 2023 l’Article « Ichinen Sanzen, 3000 Mondes en Un Instant« . Cet article du Blog Suishō Reikidō® a aussi pour but de soutenir et guider cette recherche personnelle du déploiement de nos qualités les meilleures.

L’Enseignement de « Ichinen Sanzen », « 3000 Mondes en Un Instant »

Ichinen Sanzen est un Principe issu du suprême enseignement du Bouddha Shākyamuni qu’est le Sūtra du Lotus de la Loi Merveilleuse, son ultime transmission des huit dernières années de sa vie terrestre.

« Trois Mille Monde en Un Instant », (« Ichinen Sanzen ») est un enseignement très riche et profond. En conséquence, cet article nécessite plusieurs lectures dans le temps, afin d’en saisir tous les tenants et aboutissants.

Il révèle notamment l’aspect fractal de notre existence, le pouvoir de notre libre-arbitre dans cette existence, et le principe de la multitude des « Lignes temporelles » qui en découlent. Il évoque aussi implicitement les aspects de notre existence en lien au Principe de « plusieurs vies inter-reliées en celle d’une seule Supra-Conscience ».

Toutes ces informations et enseignements corroborent à nourrir la Clarté, le Discernement et le Non-Attachement dans la recherche personnelle. Ils sont très pertinents, tant pour les temps actuels que pour les années à venir.

Le temps des Révélations

Le Changement, réalité intemporelle de l'Instant / Le Changement, ses enjeux et les peurs qu'il stimule - Blog Suishō Reikidō® - https://suishoreikido.org/le-changement-realite-intemporelle-de-linstant
L’Apocalypse : la transformation de l’ésotérique en exotérique

Les temps d’Apocalypse sont des temps de Révélations.

Tout ce qui était caché pour être « protégé », soit ésotérique, va de plus en plus devenir exotérique. La réalité « tenue secrète » se révèle par elle-même aux consciences des chercheurs de vérité.

Nous allons donc de plus en plus découvrir ou redécouvrir la réalité des Lois immuables du Cosmos. Et nous allons alors comprendre comment toutes les existences fonctionnent en interaction et inter-relation permanente, en accord avec ces lois.

Cette compréhension s’accomplit toujours en correspondance avec nos capacités du moment. Elle s’accorde aussi avec nos centres d’intérêts, points sur lesquels nous concentrons consciemment la puissance de notre Intention de co-naître.

Ces capacités et centres d’intérêts ou points d’attention sont comme tout le reste. Ils changent et se transforment en permanence pour évoluer.

La quête du Bon Sens

Avancer dans le sens ou à contre-courant du flux de la Vie

Dans le Sens du flux

Lorsque nous allons dans le sens du courant d’Évolution de la Vie, les défis de l’existence sont vécus comme des bénédictions. Nous sommes alors conscients que ces expériences, même difficiles, sont des enseignements précieux et radicaux. Car ils sont des opportunités de développer notre compréhension, notre sagesse, et d’avancer sur le chemin vers le bonheur.

Être porté par l’Amour et la Compassion dans tout ce que nous expérimentons et actons, simplifie incroyablement toute complexité.

À Contre-Sens du Flux

Lorsque nous allons à contre courant du Sens de la Vie, nous percevons ces mêmes expériences comme des calvaires ou des fatalités. Nous expérimentons alors les états de souffrance. Mais nous les acceptons avec résignation, sous prétexte « qu’on ne peut pas faire autrement ».

Le Principe Ichinen Sanzen (« 3000 Mondes en Un Instant ») dévoile clairement les différences entre ces états et leurs causes. Les raisons et les manières par lesquelles ils se produisent trouvent toutes leur origine dans notre Libre-Arbitre et notre État d’Être qui en dépend.

Cette faculté du Libre Choix est directement liée à notre capacité à pouvoir discerner avec clarté et détachement. Elle dépend de notre capacité à s’émanciper des réactions automatiques en non-conscience du « Moi », notre Ego.

La profondeur de notre être se révélant, nous ne pouvons désormais plus être dans le faire par obligation, par devoir ou par contrainte, sans être amenés à conscientiser ce « choix de route non-pertinent ». La résignation, qui n’est pas la résilience, n’est plus « à l’ordre du jour ». La résignation amène à subir, la résilience conduit à préparer l’issue.

S’entêter et vouloir forcer le passage vers l’avant dans cet état d’être, c’est aller à contre-courant du puissant flux de la Vie, par lequel nous sommes manifestés dans l’incarnation.

La Voie de l’Harmonie, ou un minimum d’effort pour un maximum d’efficacité

La Croyance en l’inversement des Lois de Manifestation cosmiques

On a tendance à penser que pour produire un mouvement conséquent « à l’extérieur », concrétisé dans les effets, il est nécessaire d’avoir un mouvement extérieur d’amplitude correspondante. C’est le vieil adage de « il faut travailler dur et souffrir pour y arriver ». Cela représente un investissement en force important sur l’extérieur, pour « contrôler » les situations extérieures.

Mais combien sont ceux qui ont sacrifié leur vie personnelle et familiale pour leur travail, dans le but « de vivre bien » ; et qui n’ont pas pu profiter de leur retraite et temps libre, car ils sont tombés en dépression, ayant perdu et « loupé » le Sens de la Vie, ou ont décédé ?

La Force de l’Univers ou du Cosmos crée l’Expansion par la Concentration

L’effet « extérieur » peut être bien plus conséquent lorsque, au contraire, nous concentrons notre Ki (« Énergie vitale ») en notre « intérieur ». Aucune résolution extérieure ne peut survenir tant qu’il y a des obstructions profondes à ces résolutions en nous-même. Il est crucial donc d’observer minutieusement, si en nous-même résident de secrètes oppositions à la manifestation de nos aspirations.

Tant que ces nœuds persistent, on ne peut pas « déployer la corde » de notre chemin le plus lumineux. Pour cette raison, la pratique de Meisō (« Méditation, Contemplation ») est essentielle dans le lien qui nous unit à nous-même et au Tout.

Tout changement extérieur procède d’une transformation intérieur. Le Principe Ichinen Sanzen (« 3000 Mondes en Un Instant ») le révèle explicitement.

On le vérifie pragmatiquement en Aikidō par exemple. Car plus le mouvement y est centré et « part de notre ancrage et axe d’alignement », avec un minimum d’amplitude et un maximum d’énergie, et plus le mouvement extérieur se déploie largement. Ce déploiement se produit sans quasiment aucune force musculaire de notre part.

A contrario, plus notre mouvement intérieur s’éloigne de l’axe central de notre « sphère énergétique » (l’Aura), et plus il est susceptible de disperser notre Ki. En le dispersant, il l’amoindrit, jusqu’à ouvrir des failles dans notre équilibre et stabilité.

C’est le principe du Centrage, de l’Alignement puissant en soi, où notre conscience rejoint l’état de Vacuité. C’est rejoindre la puissance du Tout. De ce point de Vacuité, nous nous ouvrons à tous les possibles, même les plus improbables et « miraculeux ». C’est le pouvoir de manifestation qu’ont appliqué les Saints, les Prophètes, les Guérisseurs de tous temps et de tous lieux.

Seul l’Amour inconditionnel, de soi, des autres, du Tout et de Ses Lois, peut nous permettre de surfer avec jouissance les vagues de la Vie

Les aspirations, les vocations, les vies de chacun(e), nos interactions avec notre environnement, et le monde, vont se révéler dans leur réalité, par le Changement. Ils sont déjà en train de changer, ici et maintenant, à chaque instant.

Alors, bien sûr, ces aspirations au changement vont stimuler les anciennes peurs −mais pas forcément− et leurs automatismes de blocage et d’auto-sabotage.

Tant mieux ! Il n’y a pas de meilleure opportunité de se libérer de ces peurs et comportements archaïques inadaptés à notre évolution et notre bonheur, qu’en les confrontant.

Le Changement, peur de la Peur

La peur est une pure illusion, elle n’a pas d’existence par elle-même. C’est une construction mentale. Et dès que le mental cesse de la nourrir par l’énergie de la Croyance, elle disparaît.

Car la peur n’est qu’une croyance limitante, nous bridant pour nous priver de l’accès à notre liberté d’être. Et dans ces champs infinis de liberté d’être, le mental n’a plus aucun contrôle à exercer. Tous ses diktats formatés et pseudo-rassurants pour lui-même, concepts de « ce qui doit être et comment cela doit être », n’ont plus ni de sens ni d’emprise.

C’est comme vouloir faire rentrer un Mustang galopant dans la prairie sans barrière, dans une cage à oiseaux, en le sifflant.

Le Combat de l’inutile

La peur croit en son potentiel illusoire de pouvoir arrêter ou bloquer le flux du Changement de la Vie en nous, pour le maîtriser.

Comment s’estimer capable d’arrêter ce flux naturel de la Vie ?

Même une fois passé le cap de ce que nous appelons la mort, il est impossible de l’arrêter, sans vivre d’énormes souffrances, jusqu’à ce que finalement nous cédions à sa puissance, emportés par ce Tsunami cosmique de Vie.

Une fois toutes nos ressources épuisées par tant de résistance et de procrastination inutiles et futiles, nous constatons tôt ou tard que nous sommes allés à contre-courant. Et nous nous épuisons bien plus vite que ne s’épuisera jamais ce flux de Vie.

Alors, la question à se poser est : « pourquoi mener un tel combat de l’inutile contre soi-même et la Vie que nous incarnons ? ».

Ici le discernement de l’auto-sabotage inconscient et programmé apparaît en pleine lumière.

La Voie des Guerriers de la Lumière
Les Éclaireurs qui ouvrent la Voie

Changement de Paradigme, de Monde, Transition, Évolution, Adaptation, … ; tous ces attributs concernent le Mouvement du Changement. Ils définissent d’abord le fait de quitter le connu avec tous les repères rassurants que nous y avons ancré. Ensuite ils représentent le fait d’aller vers l’inconnu et toutes les peurs ou inquiétudes qu’il fait surgir en nous.

Cela active la capacité d’Éclaireur, d’ouvreur de chemin, du Guerrier ou de la Guerrière de la Lumière qui est au fond de nous, dans nos mémoires archaïques inconscientes.

Le Changement Profond −tel que celui que nous vivons actuellement−, est bien différent du changement ou de la transformation superficielle de surface. Il est toujours un défi aux enjeux conséquents. Il représente un grand saut dans le vide où la situation nous impose d’ouvrir nos ailes, et de s’envoler.

Cette entreprise nous fait sortir de notre zone de confort habituelle pour créer le Nouveau. Le Nouveau est simplement ce qui n’existait pas jusqu’ici et qu’aujourd’hui nous ne connaissons pas encore. Par notre engagement total, nos capacités et ressources de « Créateurs de Chemin » ou d’Éclaireurs se libèrent. C’est le Chemin des Guerriers et Guerrières de la Lumière.

Rêveurs et Traqueurs

Le Guerrier et la Guerrière de la Lumière sont à la fois des Rêveurs et des Traqueurs. C’est ainsi que l’expliquent les Hommes-Médecine Amérindiens.

Rêver leur procure la force de sentir, de fomenter l’énergie d’accomplissement dans la profondeur de leur être, et de manifester leur Chemin de Lumière.

Traquer leur permet d’être en état de vigilance et d’Attention concentrée et détachée, en eux-mêmes, puis dans l’observation de leur environnement. Leur discernement en conscience peut alors s’exercer dans leur Libre-Arbitre.

C’est donc en avançant vers cet inconnu, en rêvant et en se traquant, que nous serons en mesure de prendre contact avec le Renouveau, pour nous y aventurer.

En observant et prenant connaissance des nouvelles visions, situations et opportunités de l’ici et maintenant, nous serons en mesure d’accepter en conscience celles qui « résonnent » en nous, en accord avec les aspirations de notre Cœur.

Même si nous pensons faire des erreurs, ce n’est qu’un argument et jugement mental. Il n’a pas de consistance en dehors de la dualité et de l’éphémère. Dans l’absolu, nous apprenons en permanence, et l’erreur fait partie de la Loi d’Évolution. Car c’est par l’erreur que nous apprenons le plus vite. Bien sûr, pour bénéficier de ces apprentissages, nous avons à nous relier avec la Conscience du Soi, et sortir de la culpabilité ou de la victimisation.

Le Changement, réalité intemporelle de l'Instant / Le Changement, ses enjeux et les peurs qu'il stimule - Blog Suishō Reikidō® - Franck Cohendet - https://suishoreikido.org/le-changement-realite-intemporelle-de-linstant
Rêver et se Traquer sont l’Art de Pleine Présence à soi et au monde des Guerriers de la Lumière
Tout est en nous, dans l’État intérieur que nous nourrissons à chaque instant, ici et maintenant

La qualité et la réussite de cette profonde et globale Transformation planétaire dépendent directement de nos choix individuels et donc collectifs. Il n’y a pas de sauveur à attendre, sinon notre propre (R)Éveil et sa mise en application concrète, pour bâtir un autre monde.

Le Changement est Évolution, Mouvement de Transformation. Même lorsqu’il passe par une phase d’apparente régression, il revient toujours naturellement et tôt ou tard, dans le sens évolutif. Le Changement représente en ce sens une prise de risque, certes, par le fait de « s’aventurer vers un renouveau, vers l’inconnu ». Mais cette prise de risque est transitoire ; et de toute manière elle fait partie intégrante du Chemin de Vie.

En définitive, nous nous incarnons par le miracle de la Vie −des milliards de milliards de particules et cellules à l’œuvre à chaque instant dans notre corps− pour chercher, trouver, découvrir et connaître.
S’ancrer dans un conservatisme sourd aux adaptations que nous demande la Vie c’est déjà aller à contre courant.

Conclusion

L’Impermanence est une Loi immuable du Tout, il n’y a de permanence que dans l’impermanence. La perfection de l’Univers elle-même évolue et s’optimise sans cesse.

Le Changement fait donc partie intégrante de la Vie. Il Est La Vie. Et au-delà des cycles de morts et renaissances, il n’y a que la Vie.

Après chaque Hiver vient un Printemps, l’Été puis l’Automne. Et après chaque période sèche, il y a une mousson.

Les cycles régulateurs de l’existence et de toute la Manifestation, s’enchaînent et se suivent à l’infini. C’est La Vie.

En cultivant la Pertinence de notre Clarté intérieure, de notre Centrage, notre Concentration et Non-Attachement, nous nous inscrivons dans la vision et l’appréhension de la Vie, en adéquation avec sa réalité.

C’est alors que nous nous accordons à ses cycles, et que nous sommes en Harmonie avec Tout Ce Qui Est.

**********

→ Rejoindre le Canal Telegram : https://t.me/suishoreikido

※ Tu peux partager cet article, à condition qu’il ne soit pas modifié, et d’en mentionner :

  1. le copyright et sa source (©Franck Cohendet),
  2. la marque (Suishō Reikidō®),
  3. et l’hyperlien ou URL du Site Internet (https://suishoreikido.org).

Merci.

© Franck Cohendet ⋅ Suishō Reikidō® − Janvier 2023 – Morlaàs, Pyrénées-Atlantiques, France

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 5 / 5. Vote count: 122

No votes so far! Be the first to rate this post.

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *